DIOS ES AMOR, MEJOR CON HUMOR

jueves, 20 de agosto de 2015

Ashley Madison : des pirates dévoilent les données du site adultère

Ashley Madison : des pirates dévoilent les données du site adultèreAshley Madison : des pirates dévoilent les données du site adultère

HACKING - Les données de millions d'utilisateurs du site de rencontres extra-conjugales Ashley Madison qui avaient été dérobées en juillet ont été publiées.

32 millions d'utilisateurs en quête d'une rencontre hors-mariage ont désormais leurs données personnelles publiées sur le net. Selon le magazine Wired, les noms, adresses, e-mail, transactions bancaires et numéros de téléphones de nombreux abonnés du site Ashley Madison, spécialisé dans l’adultère, sont accessibles sur un site du "dark web", ces pages internet connues des seuls hackers.
Le site a subi une attaque informatique il y a un mois et, dans la foulée, a été victime d'un gigantesque vol de données. Cette action, menée par un groupe se faisant appeler "The Impact Team", est la réponse à un chantage exercé par les mêmes pirates : pour éviter cette publication, Ashley Madison devait purement et simplement mettre la clé sous la porte.
Les hackers ont mis leurs menaces à exécution dans la nuit de mardi à mercredi, indique Wired.
Ashley Madison, dont le slogan est "La vie est courte, tentez l'aventure", revendique près de 40 millions d'utilisateurs dans 46 pays. Contre l'attaque informatique qui planait sur ses serveurs, la société affirmait avoir fait appel à l'une des meilleures équipes au monde en sécurité informatique. Avid Life Media, également propriétaire de CougarLife, a déclaré travailler de concert avec les autorités pour identifier les responsables de cet "acte de cyber-terrorisme".
"Nous avons expliqué la fraude, la tromperie et la stupidité d'Avid Life Media et de ses membres. Maintenant tout le monde peut voir leurs dossiers", a déclaré le groupe de pirates mardi. Il souligne qu'environ 15.000 abonnés donnent des adresses mails de membres du gouvernement ou de l'armée.

No hay comentarios:

Publicar un comentario en la entrada